Cheryl, fais-moi rêver!

75161715076086927114741206701287789326n

Connaissez-vous “the girl who loves cars and motorsports” (“la fille qui aime les voitures et les sports mécaniques”)? C’est ainsi que Cheryl Tay a intitulé son site internet disponible à l’adresse http://www.cheryl-tay.com. Cette jeune femme a réussi à faire de sa passion son métier. Direction Singapour pour un entretien avec Cheryl…

1- Quelle est votre histoire avec le sport automobile?
J’ai toujours aimé le frisson de la vitesse mais je n’ai pas le talent ou le budget pour devenir une pilote de course donc le plus proche que je puisse obtenir est d’écrire à ce sujet et avoir l’opportunité de rencontrer différentes écuries et pilotes dans différents types de sport automobile du karting à la Formule 1.

2- Vous êtes consultante, journaliste, blogueuse, photographe, rédactrice publicitaire et vous travaillez également dans les relations publiques. Que préférez-vous dans votre métier (ou devrais-je dire dans vos différents métiers)?
Je travaille dans un rôle multi-facettes centré premièrement autour des voitures et des sports mécaniques. Les différents rôles que j’ai, comme consultante, journaliste, blogueuse, photographe, rédactrice publicitaire et dans les relations publiques, aident à me donner une position toute arrondie dans l’industrie pour mieux comprendre. je n’ai pas un rôle préféré, comme la nature de l’industrie est ce dont je suis passionnée.

3- Quel souvenir garderez-vous de votre premier jour de travail en Formule 1?
La première course de F1 à laquelle j’ai assisté était le premier Grand Prix de Singapour en course de nuit en 2008 et c’était un moment très spécial d’entendre les F1 démarraient dans Singapour pour la première fois.

4- Pourriez-vous nous raconter quelques anecdotes amusantes au sujet de vos diverses expériences dans le sport automobile?
La première fois que j’ai interviewé Nico Rosberg, il m’a demandé ce qu’étaient les bâtons d’oreille à l’emplacement de mes piercings. Les bâtons d’oreille sont ces bâtons en plastique que vous mettez dans le piercing si vous ne mettez pas de boucles d’oreille. La seconde fois que je l’ai interviewé, j’ai en train d’utiliser un objectif crêpe pour prendre des photos de lui et il m’a demandé pourquoi l’objectif était si plat. Je trouve cela assez drôle comment il est si curieux. Une autre histoire amusante que j’ai était la fois où j’ai interviewé Felipe Massa et j’ai demandé ce qu’il arrive s’il a besoin d’aller aux toilettes durant la course. Il a demandé, “Numéro 1 (pipi) ou Numéro 2 (caca)? Si c’est Numéro 1, je le fais dans la voiture tout le temps. Si c’est Numéro 2, jamais!”

5- Quels sont vos meilleurs souvenirs en Formule 1?
Avoir l’opportunité d’être dans le paddock et voir les pilotes de si près est un privilège et je suis reconnaissante pour ça. Les meilleurs souvenirs seraient les fois où j’ai parler aux pilotes personnellement et les ai interviewé.

6- Avez-vous une devise pour le sport automobile?
Les sports mécaniques sont un monde en constant mouvement – soit vous attrapez ce moment ou vous ne faites pas.

7- Jaime Alguersuari a dit qu’il allait revenir sur les grilles de départs de F1 en 2013. Avez-vous une idée au sujet de sa future équipe?
Non, je n’ai aucune idée à ce sujet mais je suis heureuse pour lui. Je l’ai interviewé à plusieurs occasions et c’est vraiment un gars sympa, donc j’espère le revoir sur la grille.

8- Pensez-vous que Sebastian Vettel sera en mesure de décrocher un troisième titre consécutif de champion du monde cette saison?
Pour le moment, il semble que la lutte pour le titre soit concentrée sur Alonso et Vettel. Définitivement, ce n’est aussi prononcé et simple pour Vettel cette année comparé à la saison dernière, mais ce n’est pas impossible.

(source photo: la page Facebook de Cora schumacher)

 

 

Advertisements
%d bloggers like this: