10 questions avec Simon Fitchett

869348alsi3

Au fil du temps, la Formule Un a changé avec des avancées technologiques, une plus grande médiatisation et plus d’enjeux financiers également. Par conséquent, les exigences ont augmenté. Aujourd’hui, les pilotes sont des athlètes de haut niveau. La préparation mentale est aussi importance qu’une bonne condition physique car il y a beaucoup de facteurs à gérer. Dans cette toute nouvelle rubrique, nous mettrons en avant l’importance du physio dans le sport automobile. Simon Fitchett, qui a travaillé avec de nombreux pilotes de course, a gentiment accepté de répondre à un Q&A. Devenu à présent Directeur performance à la GT Academy, n’oublions pas de noter qu’il possède aussi sa propre clinique (vous pouvez retrouver son site ici: http://www.simonfitchett.com/index.html).

1- L’entraînement d’un pilote de Formule Un dure six heures par jour à raison de six jours sur sept, vrai? Quels sports travaillez-vous durant ces séances? Les changez-vous souvent?
Je ne suis pas sûr d’où vous avez entendu cette information mais 6h par jour 6 jours par semaine est un peu excessif. Le plus important n’est pas combien de temps vous vous entraînez ce qui est le plus important c’est la qualité de l’entraînement que vous faites dans le temps que vous vous entraînez. Chaque pilote est différent donc ils auront leur moment de la journée pour s’entraîner quand ils estiment qu’ils s’entraînent le mieux et puis cela dépend des engagements qu’ils ont ce jour puis ils arrangeront leur entraînement autour des autres engagements. Ils auront également besoin de temps pour reposer leur corps pour récupérer de leur entraînement donc c’est important qu’ils aient un programme d’entraînement bien équilibré comme ça leur période de repos est efficace aussi.

2- Comptez-vous ajouter le triathlon dans le programme? C’est une bonne préparation physique et psychologique, n’est-ce pas?
Faire des triathlons vous donnera bien-sûr une exceptionnelle aptitude cardiovasculaire et des niveaux d’endurance mais il y a tellement plus qu’un pilote de F1 a besoin de faire, d’être au niveau demandé pour piloter une F1. Par exemple ils doivent avoir une excellente force cardiaque aussi bien qu’une exceptionnelle force du coup, et avec ça il y a l’entraînement neurologique pour améliorer leur vitesse de réaction, le mouvement de l’oeil et les fonctions du cerveau. Il y a de nombreuses façons différentes de s’entraîner et s’améliorer neurologiquement. Être en exceptionnelle forme physique les aidera également psychologiquement mais il y a tellement de facteurs qui peuvent affecter des individus psychologiquement. Personne n’est infaillible donc ainsi vous devez réagir comme travailler sur ces choses en temps voulu.

3- Que signifie exactement psychologie du sport? Diriez-vous que c’est la partie de votre travail la plus intéressante?
Pour moi c’est une des plus importantes parties du sport. Vous pouvez dépenser des millions pour développer la voiture et la configurer parfaitement pour gagner des courses mais si le pilote n’est pas psychologiquement à son optimum ou proche de ça alors ils n’obtiendront pas le maximum de la voiture, et la différence entre obtenir le maximum de la voiture et ne pas pouvoir gagner une course ou finir hors du top 10. Comme je disais précédemment il peut y avoir diverses problèmes un pilote y est confronté de près ou réagit aussi donc ceux-ci doivent être traités au moment où ils se présentent.

4- D’après vous, est-ce que le yoga peut apporter un vrai avantage au pilote dans sa préparation psychologique?
Le yoga, oui, est un excellent type d’exercice à faire pour aider avec la force mentale autant qu’avec la maîtrise de soi, le calme et la gérance du stress. La capacité d’un individu à gérer le stress, exigence ou autres pressions est essentielle à eux d’avoir un esprit clair avant la qualification ou la course. Si ce n’est pas à 100% clair alors ils ne peuvent pas être à 100% concentrés.

5- Quels sont les meilleurs sports/exercices pour travailler la concentration durant l’entraînement?
Il y a une multitude de ces types d’exercices que vous pouvez faire. Pour moi je me réfère à ce type d’entraînement comme l'”entrainement de la rapidité d’agilité”. Ce type d’entraînement travaille sur la puissance explosive, l’étirement rapide des fibres musculaires qui amélioreront la vitesse de réaction, la rapidité de pensée etc etc. Certains de ces exercices peuvent être utilisés comme une mise en route qui je fais avec les pilotes avant qu’ils montent dans la voiture et que tout soit branché et prêt.

6- Faites-vous quelques exercices avec le pilote avant chaque séance pendant le week-end de course?
Oui absolument, je fais une routine de mise en route comme j’ai mentionné plus haut ainsi ils sont mentalement et neurologiquement prêts.

7- Quel est votre emploi du temps pendant le week-end de course?
Mon emploi du temps est long et dépend toujours de ce qui se passe dans la voiture et en dehors. Nous avons un emploi du temps pour les séances d’essais libres, les qualifications et la course et alors nous avons un temps de préparation qui est très important et cela peut varier comme je disais en fonction de ce qui est en train de se passer au cours de la durée du week-end. Durant la durée du week-end, je ne suis jamais très loin du pilote.

8- Pardonnez-moi cette étrange image mais pour moi, un bon physio est une sorte de Dalai Lama sportif. Il doit être impassible, avoir une immense sagesse et une impressionnante force de caractère aussi parce qu’être l’entraîneur d’un athlète signifie être un punching ball humain qui absorbe les mauvaises ondes. Quel est votre secret pour gérer le stress et vos propres émotions?
Je comprends totalement ce que vous voulez dire et ce n’est pas une question étrange c’est une très bonne question. Je peux seulement répondre pour moi comme chaque physio est différent et réagit différemment aux différentes situations ou circonstances. Oui bien-sûr je partage les émotions de tout ce qui se passe et ceci j’espère vous comprenez restera privé et je gère ces situations à ma manière ce qui encore sont privées.

9- Êtes-vous également le nutritionniste du pilote? Si oui, comment établissez-vous son régime? Suivez-vous le même régime que lui?
Je ne suis pas nutritionniste mais j’en sais beaucoup au sujet de la nutrition et oui je conseille quel aliment peut être mangé ou non. En fonction du groupe sanguin des pilotes il y a des aliments qui sont bons à consommer pour eux et ce qui n’est pas bon à consommer pour eux et c’est important de tout vérifier comme cela peut avoir un énorme impact sur les degrés d’énergie des individus.

10- Quelle est votre devise?
Changez votre vie en changeant votre façon de penser.
N’abandonnez jamais.

(source photo: monsterfeetmedia.net)

Advertisements
%d bloggers like this: