Tout sur Sepang!

0656862

Ce week-end, direction la Malaisie où Ferrari sera sur un de ses terrains de jeu favoris (7 poles: 5 pour Michael Schumacher dont le record absolu signé en 2004 en 1’33’’074 et la première pole de l’histoire du circuit en 1999, 2 pour Felipe Massa ; 6 victoires: 3 pour Michael Schumacher, 1 pour Eddie Irvine en 1999, 1 pour Kimi Räikkönen et 1 pour Fernando Alonso). Le grand prix se déroule dans la banlieue de Kuala-Lumpur sur ce magnifique circuit de Sepang, imaginé par Hermann Tilke (longueur=5,543 Km, tours=56, virages=5 à gauche et 10 à droite, pneus=médiums et durs).

Il y a quinze jours, Mercedes humiliait la concurrence en Australie sans le moindre effort et compte bien hausser son niveau de jeu ici. Red Bull et Bernie Ecclestone sollicitent l’aide de la FIA pour renverser le règne de l’étoile. Le premier ne supporte plus d’être dans l’ombre et le second veut un retour sur investissement avec le cavalier rouge. Williams n’est plus un obstacle pour Ferrari qui cherche maintenant à réduire l’écart sur les Flèches d’Argent afin de se rapprocher de la victoire. Leur nouveau spécialiste en stratégie sera beaucoup plus efficace que les cours particuliers proposés par Nico Rosberg. Sebastian Vettel refuse d’apparaître dans cette mauvaise comédie. http://en.espnf1.com/ferrari/motorsport/story/195573.html Les rookies ont fait forte impression pour la rentrée et devront confirmer à présent. Lotus aura pour objectif de rallier l’arrivée si la malchance ne s’en mêle pas. Totalement fauchée, Sauber espère une moisson aussi bonne qu’au pays d’Oz mais sans procès (si possible). Fernando Alonso et Valtteri Bottas seront de retour mais avec des ambitions différentes. Sahara Force India et McLaren se tiendront certainement compagnie en fond de grille. Manor devra absolument courir car la FIA ne sera pas aussi compréhensive que la dernière fois. Dimanche, tous les regards seront rivés sur les mécaniciens de Kimi Räikkönen et Carlos Sainz Jr. Ont-ils retenu la leçon de Melbourne?

L’année dernière, Lewis Hamilton (Mercedes) a signé le hat-trick: pole en 1’59’’431, victoire et meilleur tour en course en 1’43’’066 (record absolu en 1’34’’223 pour Juan-Pablo Montoya avec Williams en 2004). Nico Rosberg (Mercedes) a assuré le doublé pour Mercedes. Sebastian Vettel (RBR) était sur la troisième marche. Felipe Massa (Williams), quant à lui, était le plus rapide du plateau (305 Km/h en qualification et 324,5 Km/h en course).

Parmi les pilotes engagés au championnat 2015, certains détiennent des records. Sebastian Vettel et Fernando Alonso se partagent le leadership pour le nombre de succès (3). Les deux hommes sont également les rois de la pole tout comme Lewis Hamilton et Felipe Massa (2). Le Matador d’Oviedo s’est illustré en 2012 en ayant gagné huit positions en course (c’est le record de la meilleure remontée jusqu’à la victoire).

Quelle Mercedes s’imposera lors de cette manche? Est-ce que Sebastian Vettel s’offrira un second podium consécutif? Y aura-t-il vingt voitures au départ et autant à l’agitation du drapeau à damier? Avant de connaître les réponses, voici le programme d’un week-end qui s’annonce très pluvieux (heure française: +7h à KL): vendredi (EL1: 3h-4h30 et EL2: 7h-8h30), samedi (EL3: 7h-8h et Q: 10h) et dimanche (C: 9h soit 1h plus tôt qu’en 2014, mesure prise suite au drame survenu à Suzuka en octobre dernier ; une énorme pensée pour Jules Bianchi #ForzaJules). Rappelons que nous passons à l’heure d’été dans la nuit de samedi à dimanche (1h de sommeil en moins).

(source photo: motorsport-magazin.com)

Advertisements
%d bloggers like this: