Du grand RoSpielberg!

Nico Rosberg vient de remporter sa seconde victoire consécutive sur le Red Bull Ring devant son coéquipier et Felipe Massa. Une erreur dans les stands a privé Sebastian Vettel du podium. Ce dimanche n’a pas vraiment souri à Ferrari. Voici le résumé de ce huitième rendez-vous de la saison:

Nico Rosberg a pris les commandes dès le départ. Il a survolé le grand prix alignant les records du tour (le meilleur étant d’1’11”235 au tour 35). Comme prévu, les pilotes ont opté pour une stratégie à un seul arrêt. Le héros du jour l’a marqué au trente-quatrième tour. Lewis Hamilton, second (+3”800s), n’a pas pu tenir la cadence imposée par son coéquipier. A l’arrivée de la course, le poleman a écopé de 5s de pénalité qui furent ajoutées à son temps car il avait mordu la ligne blanche à la sortie des stands lors de son pit-stop (tour 35). Il y a quinze jours, Williams a hérité d’un podium grâce à une faute de Kimi Räikkönen. Cet après-midi, Ferrari leur refait un cadeau. Felipe Massa ne doit sa troisième place (+17”573s) qu’à la malchance de Sebastian Vettel. Le jeune allemand a perdu de précieuses secondes au stand à cause d’une roue arrière droite réticente (tour 36). http://twitter.com/F1/status/612604660059381760 Néanmoins, le Petit Prince a réussi à revenir à moins d’une seconde du rang qui aurait dû être le sien (+0”608s) et il avait la meilleure vitesse de pointe (286,8 Km/h). Valtteri Bottas se classe cinquième (+53”604s) devant l’excellent Nico Hülkenberg (+1’04”075s). Pastor Maldonado apparaît dans le top 7 (+1 tour de retard sur le leader). Max Verstappen reste le sauveur du Taureau ce week-end (8ème). Sergio Perez est neuvième. Le nouveau moteur Mercedes a semblé porter ses fruits et à Silverstone, Sahara Force India aura enfin sa VJM08-B. Daniel Ricciardo inscrit un point. Sergio Marchionne a déclaré que Ferrari serait enchantée de motoriser Red Bull en 2016 s’ils le souhaitaient. Christian Horner préfère attendre la fin du contrat avec Renault pour considérer une alliance avec le Cheval Cabré. Daniil Kvyat, douzième, est intercalé entre le duo de Hinwil. Marcus Ericsson a reçu un driving through après avoir anticipé le départ. Roberto Merhi ferme la marche.

Six abandons sont à noter: Fernando Alonso (accrochage avec Kimi Räikkönen: le finlandais a perdu le contrôle de sa SF15-T avec des pneus froids au 1er tour – intervention du SC en piste jusqu’à la fin du tour 6 – http://twitter.com/F1/status/612592476071809024), Kimi Räikkönen (accrochage avec Fernando Alonso ; http://www.express.de/motorsport/beinahe-tragoedie-in-spielberg-kimi-raeikkoenen-hatte-soehnchen-als-schutzengel-dabei,4595266,31006792.html), Will Stevens (voiture endommagée – tour 2), Jenson Button (divers soucis et n’ayant rien à gagner, McLaren a préféré se retirer au tour 10 pour préserver la mécanique), Carlos Sainz Jr (problèmes électroniques au tour 36 ; ce n’était décidément pas son jour car il a eu 5s de pénalité après son pit-stop au tour 26 – échange houleux avec Valtteri Bottas dans les stands) et Romain Grosjean (tour 37 – problème de boîte à vitesses).

Au championnat: http://www.motorsport-total.com/f1/wmstand.html

Ce ne fut pas une manche extraordinaire mais il y a eu quelques belles passes d’armes. Félicitations à Nico Rosberg qui se veut le roi de Spielberg! Le 23 et 24 juin, le circuit autrichien accueillera des essais privés F1. Du 26 au 28 juin, il y aura les Ferrari days à Budapest avec la participation de Sebastian Vettel. Le 27 juin, Daniel Ricciardo et Carlos Sainz Jr animeront les rues de Mexico lors d’un show run avec Red Bull. Le 28 juin, Max et Jos Verstappen feront un roadshow à Zandvoort. Dans deux semaines, le F1-Circus sera de retour pour le Grand Prix de Grande-Bretagne. A Silverstone, Lewis Hamilton, Jenson Button et Will Stevens auront à coeur de bien faire mais c’est mission impossible pour deux d’entre eux. Courage messieurs!

(source photo: newscom.com)

Advertisements
%d bloggers like this: