Vive le roi!

Lewis Hamilton a dû passer par tous les stades ce dimanche avant de pouvoir savourer son happy ending. Nico Rosberg est “dégoûté” et Sebastian Vettel se verrait bien égaler les 5 titres de Juan-Manuel Fangio en 2016. Mais avant de se tourner vers demain, voici le résumé de cette seizième manche de la saison (la plus belle et de loin!):

Conditions climatiques: couvert (piste sèche), T. air: 17°C ; T. piste: 17-20°C ; taux d’humidité: 88-90% et vitesse du vent: 8m.s (sud)

La pluie s’est arrêtée avant le tant attendu rendez-vous de 13h. La piste a séché très vite et les pilotes étaient en inters sur la grille. Lewis Hamilton a répété le départ de Suzuka en se montrant encore une fois très (ou trop d’après Nico) agressif à l’approche du virage 1. Sa course a été pour le moins mouvementée et il n’était pas le plus fort aujourd’hui. En difficulté avec ses pneus dans le premier relais, son rythme était plutôt lent (P1 jusqu’au tour 15, P3 au tour 18 lorsqu’il marque son 1er pit-stop: pneus tendres). Les Red Bull l’ont quelque peu malmenés jusqu’au tour 26 et Nico Rosberg a frôlé le hat-trick (pole ce matin, retour en P1 au tour 22, meilleur tour en course en 1’40”666 au tour 49). Le britannique a été sauvé par le SC au tour 43 et a pu changer ses plans concernant les arrêts au stand (2nd pit-stop au tour 43: pneus tendres). En effet, la victoire aurait été impossible à envisager sans des pneus frais tant son coéquipier était rapide. Au tour 49, le poleman est parti à la faute au virage 15 et le n°44 a pu reprendre le pouvoir. A l’agitation du drapeau à damier, l’ogre de Tewin décroche un troisième titre de champion du monde largement mérité au regard de son incroyable saison 2015. Lew Beauty n’a cessé de progresser depuis l’automne 2014 et compte désormais parmi les plus Grands d’après Fernando Alonso. Bien qu’ayant livré une magnifique prestation, Nico n’a pas réussi à avoir sa revanche (2nd avec 2 arrêts=pneus tendres au tour 19 et 38). Sebastian Vettel termine sur le podium après une superbe remontée (11 places de gagnées, stratégie à 2 arrêts=pneus médiums au tour 33 et pneus tendres au tour 43). Max Verstappen est un extraordinaire quatrième. Sergio Perez, cinquième, est intercalé entre les taurillons de Faenza. Carlos Sainz Jr a écopé de 5s de pénalité (excès de vitesse dans les stands). Jenson Button occupe le septième rang. Pastor Maldonado est huitième avec la meilleure vitesse de pointe (210,5 km/h). Sauber avait bien mal démarré son 400ème GP en F1 (accrochage entre les deux Sauber pour éviter Felipe Massa en perdition ; il y a eu un SC virtuel du tour 5 à 8 car il y avait beaucoup de débris sur la piste) mais inscrit quand-même deux points grâce à Felipe Nasr (9ème). Daniel Ricciardo, dixième, était très en forme dans la première partie de course (P1 du tour 15 à 22). Puis, il s’est accroché avec Nico Hülkenberg au tour 36. On espérait mieux sur ce circuit qui correspondait bien à la Red Bull. Fernando Alonso était bien installé dans le top 10 mais il a perdu de la puissance en fin de GP (11ème). Le Matador et Romain Grosjean ont été victimes d’une crevaison, tous deux pris dans les collisions du départ. Alexander Rossi croise la ligne d’arrivée à la douzième place devant son public.

Huit abandons sont à noter: Will Stevens (problèmes de freins – tour 1), Valtteri Bottas (problèmes de suspension – tour 7), Romain Grosjean (problèmes de freins – tour 11), Felipe Massa (problèmes de suspension – tour 24), Marcus Ericsson (à l’arrêt sur la piste à cause de problèmes électriques au tour 27 ; il y a eu un SC jusqu’à la fin du tour 32), Kimi Räikkönen (sortie de piste au tour 20, il a tapé le mur de protection et abandon au tour 26: surchauffe des freins), Nico Hülkenberg (accrochage avec Daniel Ricciardo ; il y a eu un SC virtuel du tour 38 à 40 pour dégager la voiture de Nico) et Daniil Kvyat (il a tapé le mur avant le dernier virage au tour 43).

Au championnat: http://www.motorsport-total.com/f1/wmstand.html

Après un début de week-end catastrophique, les fans ont été récompensés pour leur patience et ont vécu un dimanche épique. Austin a abrité le plus spectaculaire round de l’année avec du suspense, de l’action et de l’émotion. Quelle course! Red Bull a apporté un peu de piquant avant d’être remplacée par Toro Rosso. Sebastian Vettel a été bluffant. Félicitations au roi! Un hat-trick le week-end prochain pour fêter ce troisième sacre? Mexico pourrait également être pluvieux.

(source photo: motorsport-magazin.com)

Advertisements
%d bloggers like this: