Nico Rosberg termine la journée en tête

Les Mercedes se disputent à tour de rôle la première place. Sahara Force India et Red Bull prennent l’avantage sur Ferrari ce soir. Revenons sur ces EL2 à Yas Marina…

Conditions climatiques: ensoleillé puis coucher du soleil et nuit, T. air: 25-26°C ; T. piste: 28-29°C ; taux d’humidité: 68-72% et vitesse du vent: 2m.s (sud)

Nico Rosberg s’empare des commandes avec les pneus super-tendres (1’41’’983 soit +0’’130s plus rapide que la P1 de Lewis Hamilton aux EL2 en 2014). Sur un tour, l’écart de performance entre les deux types de gommes (tendres et super-tendres) est d’un peu plus d’une seconde. En configuration course, il tournait en 1’47 (pneus tendres) et 1’48 (pneus super-tendres) en moyenne. Lewis Hamilton, second (+0’’138s), a procédé à quelques changements entre les deux entraînements et en fera d’autres pour demain. Il n’a pas encore dévoilé son jeu mais rappelle que la pole sera importante ici car c’est difficile de doubler sur ce circuit. Sergio Perez, troisième (+0’’627s), a eu des soucis de freins à 18h12. Daniel Ricciardo, quatrième, est satisfait de l’équilibre de la voiture et des réglages trouvés aux EL2. Rester dans le top 5 sera le défi de Red Bull pour la Q3 mais ils se méfient du retour aux avant-postes de Ferrari et Williams demain. Sebastian Vettel, cinquième et auteur du premier temps de référence à 17h05 (1’45’’009), s’est élancé en piste dès 17h. Pendant son tour d’installation, il a chanté joyeux anniversaire en italien à son ingénieur de course, Riccardo Adami. http://twitter.com/sebvettelnews/status/670231211470659584 Daniil Kvyat, sixième, doit encore travailler sur l’équilibre de la voiture et améliorer ses réglages aux EL3. Kimi Räikkönen, septième, n’a noté qu’un seul bémol à l’issue ce vendredi à savoir les difficultés rencontrées avec les pneus super-tendres sur les longs relais. Nico Hulkenberg occupe la huitième place. Après quelques problèmes de fiabilité en début d’après-midi (perte de puissance dans les dernières minutes des EL1), Fernando Alonso a hissé sa McLaren dans le top 10 (9ème ; +0’’972s) mais s’attend à chuter dans le tableau dès samedi. A l’instar de la plupart des pilotes, le Matador d’Oviedo était en délicatesse avec ses pneus arrières (détérioration très rapide). Pastor Maldonado, dixième (+1’’448s), était le plus rapide en vitesse pure (335,6 km/h). Valtteri Bottas se classe onzième devant son coéquipier. Williams est moins compétitive qu’ils pensaient mais ils rectifieront le tir pour les qualifications. Max Verstappen apparaît en treizième position. Carlos Sainz Jr, quatorzième, a dû abandonner au virage 7 à 17h59 (problème de PU). Bilan plutôt moyen pour Romain Grosjean pour son dernier GP avec Lotus (15ème ; problèmes relatifs au réservoir d’essence + une voiture difficile à piloter). Jenson Button, seizième, n’avait pas le même programme de travail que Fernando. Il lui reste à trouver le bon compromis pour exploiter au mieux le potentiel des pneus super-tendres. Le duo de Hinwil se suit et galère avec les réglages (avantage pour Felipe Nasr). Will Stevens est installé au dix-neuvième rang. Roberto Merhi tient la lanterne rouge.

(source photo: newscom.com)

Advertisements
%d bloggers like this: