Singapour: Nico Rosberg en tête aux EL2

Nico Rosberg

Loin d’avoir eu un vendredi parfait, Mercedes est aux commandes. Pour combien de temps? Red Bull et Ferrari ont du répondant dans les rues de Singapour. Voici le résumé de ces EL2:

Conditions climatiques: nuit, T. air: 28-29°C ; T. piste: 32-33°C ; taux d’humidité: 71-75% et vitesse du vent: 2,5 m.s (nord)

Pneus utilisés aux EL2: ultra-tendres, super-tendres et tendres (tendres et ultra-tendres pour Nico Rosberg, Sebastian Vettel, Fernando Alonso, Valtteri Bottas, Pascal Wehrlein, Romain Grosjean, super-tendres et ultra-tendres pour Kimi Räikkönen, RBR, FI, Lewis Hamilton, STR, Jenson Button, Esteban Gutierrez, Felipe Massa, Renault, Sauber, Esteban Ocon)

Mercedes ne s’attend pas à un GP facile. Le risque de surchauffe des freins n’est pas leur unique source d’inquiétude (ils ont demandé plusieurs fois au leader de surveiller la température de ses freins). La première étant la concurrence: d’après les calculs du team de Brackley, Red Bull et Ferrari sont plus performantes en configuration course (+0”3s pour le Taureau et +0”1s pour les Diables Rouges). Ils restent les favoris pour la pole mais une bataille à trois teams est annoncée. Voilà qui promet un week-end fort intéressant!

Mais revenons aux EL2. Le tour idéal regroupe les meilleurs secteurs de trois hommes figurant dans le top 4: S1=27”874s pour Nico Rosberg (P1 en 1’44”152 – temps signé avec les pneus ultra-tendres), S2=39”970s pour Daniel Ricciardo (P4 ; +0”405s) et S3=36”139s pour Kimi Räikkönen (P2 ; +0”275s). Les deux derniers ont opéré quelques changements de réglages (notamment au niveau des suspensions avant pour Daniel) qui se sont avérés satisfaisants. Il faudra garder un oeil sur Mad Max (P3 ; +0”380s), candidat très sérieux pour les places d’honneur. Sebastian Vettel, classé cinquième (+1”009s), a été nettement moins convaincant. L’allemand doit améliorer l’équilibre de la voiture et la performance sur un tour pour espérer se joindre à la lutte pour la pole. Suit Nico Hülkenberg au sixième rang, beaucoup plus à l’aise que son coéquipier (P11=équilibre de la voiture moyen et problèmes de freins lors du dernier long relais). Force India devrait être la quatrième force du plateau mais ce sera serré avec Toro Rosso (P8 et P10: avantage pour Carlos Sainz Jr). Notons que le duo de Faenza va courir avec deux packages aéro différents tout au long du week-end. En septième position, on retrouve le triple champion du monde en titre. Lewis Hamilton a multiplié les excursions hors piste lors de sa simulation qualifs et n’a pas été en mesure d’exécuter son programme de longs relais en raison de problèmes hydrauliques. Fernando Alonso est crédité du neuvième chrono de la soirée. La McLaren n’est pas fiable (problèmes de boîte à vitesses en toute fin de séance), manque d’appuis aéro et n’est pas assez compétitive mais le Matador d’Oviedo reste optimiste (ou moins réaliste) que Jenson Button (P12) et se fixe pour objectif le top 10 demain.Du côté de Haas, Esteban Gutierrez (P13) a pu récolter d’importantes données sur le nouveau package aéro. Romain Grosjean (P19) a été un peu moins efficace (abandon à 22h12=aileron avant cassé et suspensions arrière très endommagées après une sortie de piste dans le dernier virage). Williams, en fond de grille (P14 et P15: avantage pour Felipe Massa), devrait être plus en forme dimanche qu’en qualifs. Les pneus ultra-tendres et l’équilibre de la voiture leur posent quelques soucis. Ils testeront d’autres options de réglages lors des EL3. Kevin Magnussen, seizième, devance la seconde Renault et Felipe Nasr sur la Sauber. Marcus Ericsson, vingtième, était en délicatesse avec les pneus ultra-tendres. Les Manor boys ferment la marche (avantage pour Pascal Wehrlein).

Au sujet des pneus, Pirelli a noté que l’écart de performance entre les ultra-tendres et les super-tendres était d’environ 0”9s (1”3s plus rapides que les tendres).

(source photo: newscom.com)

Advertisements
%d bloggers like this: