EP7 à Barcelone: Sebastian Vettel au top!

seb

Ferrari tease, Lance Stroll est plus appliqué et McLaren prolonge la série noire. Revenons sur cette avant-dernière matinée passée sur le circuit catalan…

Résultats à 13h (Jour 7 – BCN):

1- S. Vettel – Ferrari – 1’19”024 (US) – 60 tours

2- L. Hamilton – Mercedes – 1’19”352 (US) – 52

3- E. Ocon – FI – 1’20”161 (US) – 51

4- D. Kvyat – STR – 1’20”416 (SS) – 34

5- D. Ricciardo – RBR – 1’20”824 (S) – 41

6- K. Magnussen – Haas – 1’20”863 (SS) – 45

7- S. Vandoorne – McLaren – 1’21”348 (US) – 33

8- J. Palmer – Renault – 1’22”418 (S) – 31

9- M. Ericsson – Sauber – 1’23”330 (S) – 88

10- L. Stroll – Williams – 1’24”863 (S) – 85

Conditions climatiques: ensoleillé, T. air: 10-17°C ; T. piste: 9-20°C, taux d’humidité: 91-78% et vitesse du vent: 0,2 m.s (sud)

Pneus utilisés ce matin: super-tendres, tendres, médiums, médiums non-marqués (prototype), ultra-tendres

A noter:

  • Ferrari s’est intéressée aux simulations qualifs en fin de matinée (pneus super-tendres et ultra-tendres). A chacun de ses tours rapides, Sebastian Vettel a signé les meilleurs S1 et S2 avant de ralentir volontairement dans la dernière ligne droite. Le pilote allemand a laissé s’échapper quatre ou cinq dixièmes nous privant ainsi d’un temps en 1’18. Mais il faut bien garder une ou deux surprises pour Melbourne, eh? Quoiqu’il en soit, Niki Lauda s’est dit très impressionné par le fort potentiel des Rouges.
  • programme de travail des équipes=essais aéro pour Renault (grille de capteurs à l’arrière), Mercedes (grille de capteurs à l’avant), McLaren (grille de capteurs à l’avant et à l’arrière), longs relais pour Sauber
  • Christian Horner est persuadé que Renault a la solution pour régler ses petits soucis de fiabilité.
  • Toro Rosso doit absolument améliorer son châssis. La fragilité de Renault n’est pas leur unique problème, avoue Carlos Sainz Jr.
  • McLaren a causé deux interruptions de séance à 12h17 et 12h57 (Stoffel Vandoorne à l’arrêt quelques mètres après la sortie des stands puis au virage 10=problèmes électriques). Fernando Alonso est déterminé à rester en F1 après 2017. Même une autre mauvaise saison du team de Woking ne l’en dissuadera pas.
  • Mercedes a conservé l’aileron de requin. Lewis Hamilton a signé le premier temps de référence à 9h09 (1’28”394 avec les pneus super-tendres).
  • Le tour parfait est une combinaison des meilleurs partiels de deux champions du monde (1’18”666=22”835s pour Sebastian dans le S1+29”255s pour l’allemand dans le S2+26”576s pour Lewis dans le S3).
  • Valtteri Bottas, Felipe Massa et Pascal Wehrlein feront leur entrée après la pause déjeuner.

(source photo: jamesmoy.com)

 

 

 

Advertisements
%d bloggers like this: