Rouge impair gagnant à Monaco!

Retour sur la sixième manche de la saison 2017…

Kimi Räikkönen s’est élancé depuis la pole à Monaco (c’est sa 17ème en F1 et la 1ère depuis Magny-Cours 2008 – la 211ème pour Ferrari et la 11ème ici). Elle aurait pu se transformer en une dix-septième victoire pour le finlandais (cela aurait été sa 1ère depuis Melbourne 2013) mais Ferrari a voulu profiter des déboires de Lewis Hamilton pour accroître son avance au championnat des pilotes. Ne pas saisir cette opportunité aurait pu s’avérer préjudiciable en fin de saison. C’était un choix compréhensible même s’il reste discutable. Un titre se gagne sur les détails (le dernier en date remonte à 2007 alors il est plus que temps de mettre un terme à cette série noire – surtout que la marque fête son 70ème anniversaire en 2017).

Ainsi donc si la pole avait échappé à Sebastian Vettel pour seulement +0”043s, la récolte fut bien meilleure en course (45ème victoire en F1, la 3ème de la saison et la 2nde ici – la 227ème pour Ferrari et la 10ème ici – les Diables Rouges n’avaient pas gagné à MC depuis 16 ans). Il a retardé son arrêt de cinq tours par rapport à son coéquipier (premier relais en ultra-tendres et pneus super-tendres au tour 34 pour Kimi et tour 39 pour Sebastian) et a enchaîné les records du tour (tout comme Daniel Ricciardo qui était sur la même stratégie) avant son entrée aux stands (résultat=P1 en sortant des stands). Iceman, relégué en seconde position, était très contrarié d’avoir été désavantagé par son propre team. Héros malheureux de l’édition 2016, le Ratel de Perth s’est invité sur le podium grâce à une brillante stratégie (record du pit-stop le plus rapide=2.60s ; Red Bull s’est enfin rachetée!). Valtteri Bottas s’est classé quatrième. Max Verstappen, cinquième, était l’autre grand perdant (l’undercut l’a desservi). Toro Rosso a été en grande forme tout au long du week-end. Carlos Sainz Jr a été très impressionnant (6ème en qualifs et en course). Bravo à lui pour sa performance, son application et sa régularité! Treizième sur la grille, Lewis Hamilton a limité les dégâts avec les points de la septième place. Il était en grande difficulté avec les pneus. Felipe Massa, neuvième, était intercalé entre les Haas boys (avantage pour Romain Grosjean). Jolyon Palmer a dû se contenter de la P11 (week-end difficile=problèmes mécaniques aux EL2, crevaison en qualifs). Les Force India fermaient la marche. Esteban Ocon, installé au douzième rang (meilleure vitesse de pointe du plateau=292,7 km/h), a eu quelques échanges houleux avec le rail de sécurité aux EL2 et aux EL3. Sergio Perez, bon dernier (record du tour en course=1’14”820 – temps signé au tour 76), a écopé de dix secondes de pénalité pour avoir causé l’accrochage avec Daniil Kvyat au tour 71.

La liste des abandons (7): Nico Hülkenberg (problèmes électroniques aux EL1 et problèmes de boîte de vitesses au tour 15), Jenson Button et Pascal Wehrlein (accrochage au tour 57 et intervention du SC – il y avait déjà eu un incident entre eux dans les stands en début de course – sortie dangereuse de Pascal et 5s de pénalité), Marcus Ericsson (problèmes de freins aux EL1, il a tapé le rail aux EL2, en Q1 et au tour 63), Stoffel Vandoorne (il a tapé le rail en Q2 [alors qu’il s’était qualifié pour la Q3] et au tour 66), Lance Stroll (il a tapé le rail aux EL2 entraînant un drapeau rouge, sa Q1 a été ruinée par une fuite hydraulique et il a eu des soucis de freins au tour 71) et Daniil Kvyat (accrochage au tour 71).

Retour sur les moments forts du GP: https://www.formula1.com/en/video/2017/5/Vettel_s_Monaco_win___did_Ferrari_strategy_gift_him_victory_.htmlhttps://www.formula1.com/en/latest/features/2017/5/video–the-best-onboard-action-from-monaco.html

Voici le classement général dans les deux championnats: http://www.motorsport-total.com/f1/wmstand.html

Etant présente à MC, c’était un rendez-vous très spécial pour moi. Revoir mes très chères F1 a été un pur bonheur, un privilège que j’ai pleinement savouré. C’était également sympa de découvrir Nico Rosberg dans le rôle de l’intervieweur après la cérémonie du podium. Vivement le prochain GP même si ce sera depuis la maison cette fois-ci (Montréal le 11 juin)!

(source photo: http://www.belgaimage.be)

Advertisements
%d bloggers like this: